Comment progresser en maths en terminale S ?

Il est clair qu’il y a de vrais inégalités entre les élèves face aux mathématiques. Certains ont plus de facilités face à de nouvelles notions, de théorèmes, de chapitres entiers surtout en classe prépa alors que les élèves ont tous à priori le même bagage de la terminale S. Beaucoup d’élèves ont tendance à chercher à prendre des cours particuliers ou un stage en terminale S notamment.

Tous les élèves à un moment ou un autre éprouvent des difficultés en mathématiques que ce soit en prépa HEC en voie ECS ou en classe de prépa Maths Spé. Pour certains les difficultés commencent dès la seconde, la première ou la terminale S.  Il est évidemment possible avec du travail, de la rigueur, de la méthodologie de s’améliorer en maths en classe préparatoires. Certains élèves ont de l’avance sur le programme et c’est ce qui leur permet de se sentir un peu plus à l’aise que d’autres. Cette avance s’estompe au bout d’un moment.

Travailler le cours en maths

S’améliorer en maths c’est d’abord bien travailler son cours dans n’importe quelle classe que ce soit en maths sup dans la classe la plus dure qui est la MPSI ou en prépa ECE qui est la voie où peut être les maths sont les moins difficiles. Travailler son cours de maths en terminale S commence par le comprendre et l’apprendre. Différentes techniques existent pour apprendre son cours et l’assimiler efficacement. Tout d’abord, l’écoute en classe est primordial non pas juste pour noter ce que le professeur écrit au tableau. Le but d’un élève qui souhaite progresser en maths, c’est abord de tout mettre en oeuvre pour essayer en classe d’avoir une écoute active, en posant des questions, en essayant de comprendre les objets mathématiques en direct. Apprendre son cours, c’est aussi le réciter en commençant d’abord par le plan, puis les définitions, les théorèmes et enfin les démonstrations qui vous aideront au moment de faire les exercices. Il ne faut surtout pas travailler le cours uniquement pour les préparer les colles. Vous devez travailler le cours si possible tous les jours et y consacrer au minimum 45 minutes. Apprentissage et récitation font le combo qui permettra de progresser indéniablement. Attention, si ce travail n’est pas fait tous les jours, vous perdez les bénéfices qui pourraient être tirés.

Soyez honnêtes dans cette démarche et essayez de réellement progresser et d’être patients car les progrès peuvent prendre du temps pour arriver.

Les maths en maths sup peuvent dérouter plus d’un élève de même que les maths en prépa HEC en ECS Surtout.

Parfois, pour progresser, les élèves font un stage en maths sup ou en maths spé pour les prépa scientifiques notamment durant l’été ou encore un stage en prépa hec pour s’améliorer avec un professeur qui les aident à comprendre les cours, à faire les exercices les plus classiques pour optimiser leurs notes aux colles, en classe en devoir surveillé et surtout aux concours.

Faire des exercices classiques en maths en Terminale S : une culture générale d’exercice !

L’imagination et la créativité se travaillent ! Personne n’est capable d’inventer une technique pour résoudre un exercice de maths en terminale S. Plus tard en prépa MPSI ou en ECS, cela devient plus facile pour ces élèves là. Beaucoup d’élèves ont des facilités car ils ont une culture générale d’exercices déjà faits, ont compris ces exercices et les techniques utilisées, ont compris les théorèmes du cours et les définitions. Ils arrivent à faire le lien entre ce qu’on leur demande et des méthodes qu’ils ont utilisé dans d’autres exercices. C’est une technique très importante pour s’améliorer en classe prepa en maths. Ceci doit venir dès l’année de maths sup ou d’ecs 1 car l’inspiration prend du temps à s’ancrer.

Beaucoup d’exercices en maths en terminale S sont très classiques et demandent juste de la mémoire, de la comprehension et de la rigueur dans la rédaction. Inutile de regarder les tarifs des cours particuliers pour se rendre compte que les prix proposés par les professeurs particuliers et les organismes de cours sont difficilement abordables. Les élèves se doivent alors de travailler par eux même de la manière la plus efficace possible.