Les maths en terminale S – analyse du programme

Travailler les maths en terminale S

Avant de traiter des maths en prépa, il convient de revenir sur les cours de maths en terminale S. Les mathématiques en terminale S couvre un large panel de chapitres et de parties dont la prépa est la continuité. Nous allons dans les lignes qui suivent décrire un peu ces parties du programme. Les exercices qui sont traités par les différents professeurs terminale et surtout lorsqu’on analyse les annales du bac s, on constate clairement que sur certains chapitres, les exercices de bac s sont très similaires, stéréotypés et très guidés.

En Terminale S, il est possible d’avoir d’excellentes notes en maths sans même comprendre les concepts et objets mathématiques traités dans le programme de l’année scolaire. C’est l’une des principales raisons qui fait qu’en prépa, beaucoup d’élèves sont déroutés dès le début d’année car il ne suffit plus de faire 10 exercices qui se ressemblent plus ou moins pour acquérir toutes les techniques et méthodes sur un chapitre et donc avoir une bonne note au devoir surveillé.

La plupart des professeurs de terminale S, commencent le programme de l’année par les suites et les fonctions. Il s’agit ici d’une continuité du programme de 1ere s en maths. En première S, les élèves ont vu les notions de suites arithmétiques et suites géométriques. En cours en terminale, le professeur introduit la notion de limite et de raisonnement par récurrence qui pose en général quelques soucis aux élèves. Le raisonnement par récurrence est l’un des premières notions où on demande aux élèves de comprendre ce qu’ils font et de ne pas s’arrêter à de l’imitation. Le passage de n à n+1 pose en générale des problèmes aux élèves. Les autres exercices sur les suites sont en général assez classiques : monotonie, conjecturer sur une expression de Un, calculer une limite, montrer qu’une suite est arithmétique, qu’une suite est géométrique, calculer une somme. En fin d’année, quelques chapitres peuvent être mélangés avec les suites comme les probabilités ou encore les fonctions ou les algorithmes.

Les difficultés des élèves en terminale S en maths

Les fonctions constituent une autre parties très importante du programme de terminale S. Que ce soit sur la continuité, la dérivation, les fonctions exponentielles, les fonctions logarithmes, les élèves ont moins de mal sur ces chapitres. Beaucoup d’élèves en maths en terminale S comptent malheureusement sur leurs calculatrice pour les calculs de limites, les dérivations, les variations de fonctions. Les élèves perdent ainsi en autonomie et n’ont plus l’habitude de se placer dans une démarche de recherche et ne sont donc plus capables sans la calculatrice d’effectuer même des calculs basiques.

Le chapitre qui pose le plus de problèmes en maths en terminale S c’est indéniablement le chapitre de spécialité sur l’arithmétique avec les divisions euclidiennes, les multiples, diviseurs, mais également les nombres premiers, savoir appliquer le théorème de gauss et le théorème de bezoux et les congruences. Le chapitre d’arithmétique en terminale S est très technique et demande aux élèves non seulement de comprendre le cours, les théorèmes mais également de faire beaucoup d’exercices pour acquérir les techniques nécessaires.

Pour vous améliorer, n’hésitez pas à prendre quelques cours particuliers en terminale S qui peuvent vous permettre de gagner du temps, de gagner en comprehension mais également en technicité. Le programme de terminale S n’est pas compliqué en maths mais si vous n’avez pas les bases de seconde et de 1ere s, tout peut aller très vite. Les professeurs n’ont pas le temps de revenir sur les notions vues dans les classes précédentes en mathématiques.

Certains élèves préfèrent faire un stage de maths en terminale S pour s’améliorer et profiter d’un travail en groupe. Ce type de stage pendant les vacances qui est soit un stage de remise à niveau soit un stage pour aller loin dans le programme peut être important à faire pour booster un élève de terminale S dans la préparation au bac notamment.

Les maths en terminale S – analyse du programme